Image d'entête de l'article

Sons Of O'Flaherty

 

5 vrais mecs passionnés qui ont réussi à inviter le Professeur Rolin dans leur clip. Petite pépite de titre de rock, fort en émotion, moment d’évasion et d’envie d’ailleurs en emportant la musique de ce groupe dans nos oreilles. J’en dis pas plus, juste le nom du groupe à bien retenir : SONS OF O’FLAHERTY.

 

 

Salut à tous, comment ça va ?

 

Hello! Ça va super et toi?

 

Tout d’abord qui est qui et qui fait quoi ?

 

En ce moment on est 5, logiquement 6, on est à la recherche d'un nouveau joueur de flûte/cornemuse. Sinon il y Tom qui est à la batterie, Tom (pas le même hein, mdr) qui est à la basse, Maël à la mandoline et au banjo, Theo à la guitare électrique, et Tibo à la guitare acoustique et au chant

 

Pourquoi ce nom de scène Sons Of O’Flaherty ?

 

On s'est créés en 2010. J'ai (Tibo) rencontré Maël chez nous, à Vannes, au pub John R. O'Flaherty, notre deuxième maison. On a commencé à jouer ensemble, et comme on considère les patrons du pub comme la famille, on s'est dits que ce nom était parfait.

En en parlant j'ai d'ailleurs une pensée émue pour Patou, patronne du pub et notre maman de cœur qui nous a quitté il y a quelques mois.

 

Dites-moi y a pas une fille dans le groupe, je peux m’incruster ?

 

Jusqu'il y a peu c'est notre copine Chloé qui s'occupait de notre son. Elle est partie aux Etats-Unis le mois dernier, on se retrouve effectivement entre bonhommes, mais on est absolument pas contre avoir une fille dans le groupe, au contraire!

 

On peut dire que c’est la musique qui vous a choisi ou c’est l’inverse ?

 

Je sais pas bien. Une passion tu sais pas d'où elle vient, c'est un truc hyper fort que tu ressens au fond de toi. La musique ça va même au-delà de ça, c'est un mode de vie. Et quand t'es dedans, c'est vital, tu peux pas t'en passer.

 

Sandwich ou kebab ?

 

On est plusieurs végétariens dans le groupe, donc je vais plutôt voter sandwich.

 

Est-ce que vous vous seriez vu dans un autre style de musique, genre musique classique ?

 

Musique classique non. Mais on adore toucher à différents styles. On a une base folk-punk, à laquelle on ajoute du celtique, de la country, du bluegrass... On est pas du tout fermés, au contraire.

 

Le titre Red Wine Teeth, est juste une petite merveille, c’est fort en émotion, comment il est né ce titre et comment vous avez convaincu le professeur Rolin de figurer dans le clip ?

 

Je saurais pas dire comment s'est né. Comme le reste, tu parles d'un sujet précis qui te touche à un moment précis. Ici ça parle de solitude, d'alcool, ça décrit une vie triste. C'était l'émotion du moment.

Pour François Rollin, on a eu envie d'inviter un vrai acteur plutôt que de jouer nous même. Un rôle comme celui-là demande de l'expérience. Et on s'est dit que ça ne coûtait rien de démarcher des acteurs connus, des gens qu'on aime bien. François a répondu très vite et a tout de sukte accepté. C'est quelqu'un de très gentil et de très intéressant, c'était une expérience impressionnante pour nous.

 

Qui a l’inspiration pour les textes et comment vient-elle ?

 

C'est moi qui écris les textes. Comme je disais, l'inspiration vient de partout. Une situation, une anecdote, un sentiment, une valeur que tu veux mettre en avant...

 

Même question pour la composition de la musique

 

Comme je disais, on aime beaucoup piocher dans différents styles. C'est un exercice passionnant.

Le style précis, le rythme, le côté joyeux ou non de la chanson va souvent aller avec les paroles.

 

Votre premier album s’intitule "The Road Not Taken" pourquoi l’avoir nommé ainsi ?

 

C'est une référence au poème de Robert Frost du même titre. Ce poème décrit deux chemins, un très avenant et un au contraire plutôt effrayant (pour vulgariser).

Le protagoniste se retrouve au croisement et décide de prendre le chemin effrayant, et il explique que c'était la bonne décision.

C'est une métaphore qui m'a toujours parlé. Le chemin qui semble être le meilleur, le plus simple ne l'est pas toujours.

C'est ce que je ressens par rapport à ma décision de faire de la musique et d'en vivre. C'est pas toujours facile mais ça vaut largement le coup.

 

La première partie de rêve serait celle de …

 

Différents groupes, mais principalement Dropkick Murphys, Flogging Molly et les Pogues.

 

Le dernier artiste que vous avez vu sur scène

 

Nos potes de To The Last Drop.

 

Vous sur scène c’est super sérieux ou aucune prise de tête ?

 

Pas de prise de tête, on adore s'éclater entre nous et avec le public!

 

Dans la nouvelle génération d’artistes, quels sont ceux que vous aimez et ceux que vous aimez moins ?

 

On ne connaît pas vraiment, je saurais pas te répondre!

 

Jour ou nuit ?

 

Nuit, on est des fêtards!

 

Le plus beau cadeau que l’on puisse vous faire musicalement

 

Venir nous voir en concert, acheter notre album, et simplement dire que ça a plu.

 

Le dernier titre que vous avez écouté

 

C'était dans la voiture ce matin, du Millencollin.

 

Un rituel avant de monter sur scène ?

 

On boit une bière. Ou 13.

 

Ce que je peux vous souhaiter aujourd’hui pour demain

 

Du succès, des tournées partout dans le monde et de continuer à se marrer comme on le fait surtout!

 

J’ai été ravie de vous interviewer, je vous laisse le mot de la fin.

 

Moi aussi, merci beaucoup d'avoir pensé à nous!

 

Merci beaucoup et belle continuation.

 

Crédit photo : Jean Le Boulanger 

Partager: