Image d'entête de l'article

Le coup de folie de Anaïs Aidoud

Salut Anaïs comment ça va ?

Très bien et vous ? Toujours un plaisir quand quelqu’un s’intéresse à mon travail

Je te donne le défi de te présenter en 4 mots …

ça va moins bien d’un coup. J’en suis incapable , un gage ? 

Le premier mot qui te viens à l’esprit là maintenant.

Rien. Il vaut mieux ne penser à rien que de ne pas penser du tout non ? haha

Pourquoi le domaine de l’art précisément ? T’aurais pu devenir avocate non ?

Je me souviendrais toujours d’un rendez-vous entre mon professeur principal, professeur de physique-chimie, ma mère et moi. Il a dit à ma mère « votre fille a 16 ans, vous êtes en droit de la déscolariser ». Elle m’a poussé à continuer, à changer d’école, puis quand je lui ai parlé du théâtre, elle m’a dit « Tu sais, j’ai eu mon bac à l’oral, personne ne m’a encouragé à faire médecine, mon prof de maths me riait au nez, mais c’était ma passion alors j’ai eu mon P1 du premier coup. Si c’est ce que tu veux ma fille alors FONCE. Elle est mon plus grand soutien, je l’admire beaucoup !

Ta scolarité c’était enfant sage et studieux ou cancre racontant une craquée de vannes ?

Il n’y a pas longtemps j’ai dit à ma mère « Excuse moi j’ai fait des conneries à l’école, j’avais des mauvaises notes, mes bulletins… je t’en ai fait voir », elle m’a répondu, « Non, t’étais douée ! », on a eu un fou rire. Le principal c’est de pouvoir en rire ! Vous savez, quand j’étais petite j’avais dessiné un énorme dinosaure bleu à trois têtes dans une forêt rouge en feu à l’époque ma mère l’avait encadré et disposé en plein milieu du salon. La dernière fois en rentrant je lui ai dit « Tu sais, tu peux l’enlever ce tableau, je le prendrais pas mal… » et elle m’a dit « jamais de la vie, c’est mon tableau préféré ! ».

Ton one-woman s’intitule Coup de Folie. Pourquoi t’as piqué le titre de Thierry Pastor ? ☺ (et tu chantes chantes chantes ce refrain qui te plaîs)

J’étais incapable de trouver le titre de mon spectacle, à la dernière minute j’ai entendu une phrase d’Oscar Wilde qui disait, « les folies sont les seules choses qu’on ne regrette jamais », La directrice du théâtre, Coco, m’a dit « Coup de Folie », Comme ça si tu te plantes, on dirait que c’était une blague (rire)

Comment s’est passée ta première fois sur scène ?

C’était au théâtre de la pépinière à Opéra, je jouais dans « Les pas perdus » de Denise Bonal Le metteur en scène, Philippe Peyran Lacroix m’avait laissé prendre l’accent québécois pour incarner mon personnage.

L’humour tu l’as dans le sang on est d’accord ?

Si ils nous donnaient ce genre d’informations dans les analyses de sang ce serait chouette non ? « Alors Humour, 120g/L ou alors Humour : Néant ! dis donc, vous êtes pas un drôle vous ! »

Que penses-tu de cette phrase : le rire est le propre de l’homme!

C’est de Rabelais non ?

Thé ou café ?

Ma tasse de thé c’est de boire du café  !

Terre inconnue, terre connue ou terrain connu ?

Un mélange des trois

Coluche Elie Kakou, Kev Adams ou Gad Elmaleh ?

Coluche, Elie Kakou, Le salon de coiffure de Muriel Robin, Laurent Gerra imitant Johnny Halliday, Desproges.

Tes réferences dans le domaine de l’humour

Louis de Funès, la grande vadrouille, le grand restaurant, nous passions nos après-midi à regarder ses films en boucle en mangeant des Carambars avec mes cousins chez mes grand-parents. Mon grand-père lui ressemble, il raconte des blagues comme personne avec ma grand-mère à côté de lui qui lui souffle quand il oublie des passages. Puis Pooelvorde,  « Le vélo », j’adore !

Question auto-dérision : je vous donne un nez rouge, cap ou pas cap de vous promener dans la rue avec toute une journée ?

CAP ! Le nez rouge me fait penser à un film « Patch Adams » avec Robbie Williams, une pépite !

T’es aussi comédienne. Est-ce que personnellement vous trouvez qu’il y a une grande différence entre humoriste et comédien ou pas ?

Je n’aime pas ces termes, Comédien Humoriste, Boulanger, Architecte. J’aime dire poète, ça semble ringard ? (rire). Il y a un film de Jim Jarmusch, Patterson.Un chauffeur de bus qui écrit à merveille pendant ses pauses dej. Vous savez, il est difficile de vivre de notre passion ! Il ne faut pas se limiter à un seul art, Jean Cocteau était écrivain, dessinateur, metteur en scène, créateur… Poète 

5 minutes avant de monter sur scène t’es relax ou stress ?

Rien que d’en parler j’ai le trac, j’ai de la chance d’avoir la directrice du Théâtre, Coco, qui vient me parler en loge, elle me dit « T’as le trac ? C’est normal, comme Sarah Bernhardt », puis elle me dit « C’est quoi la première phrase de ton texte ? » je lui réponds  « Je ne sais plus ! » et on se met à rire.

Comment se démarque-t-on avec cette foule de nouveaux humoristes ?

Est-ce une compétition ? Mon spectacle parle de poésie, de Jean Cocteau, de mythologie Grecques j’y incarne 8 personnages différents, on m’a souvent dit « Enlève Cocteau », « fais du Standup c’est plus en vogue ». J’en ai fait qu’à ma tête, mais je voulais faire ce spectacle comme je l’entendais, puis parler de Jean Cocteau fait en sorte qu’il continue d’exister. D’ailleurs sa petite nièce Dominique Marny que j’admire ainsi que le comité des amis de Jean Cocteau ont fait le déplacement :) C’est pour ces bonheurs là qu’on fait ce métier, non ?

Tu cherches la célébrité, les paillettes ou pour l’instant c’est enjoy et que du bonheur ?

Pour l’instant c’est loin d’être enjoy et que du bonheur. Le théâtre est un vrai travail de titan ! Il faut faire la promotion, tracter pour remplir la salle, re travailler les textes, programmer des dates en province. Puis ce n’est pas mon unique activité, j’écris en parallèle, des Scénarios ainsi que mon premier roman, puis j’ai eu une proposition d’enseigner des heures de cours « Comment développer sa créativité » ? à la « Paris School of Luxury » d’Eric Darkplanneur c’est le comble non ? (rire) .

Toi dans 10 ans on en parle ou c’est même pas envisageable ?

ça me rassurerait de parler du futur, la difficulté de ce métier c’est qu’on peut passer une année à travailler sur un projet sans savoir si nous allons le concrétiser ou pas. Je pense à Alejandro Jodorowsky qui devait réaliser le film DUNE, un projet à la hauteur du premier Star Wars à l’époque. Les Américains lui ont refusé la demande d’aide au financement, ils le trouvaient trop fou ! Un très beau documentaire a été réalisé à ce sujet « Jodorowsky’s dune » montrant la bataille, les hautes ambitions de Michel Seydoux, producteur pour son artiste.

Je te souhaite tout le bonheur du monde et quoi d’autre ?

Peut être à mon tour de vous souhaiter tout le bonheur du monde, non ?

Anaïs j’ai été ravie de te poser ces questions je te laisse le mot de la fin.

Je voudrais dire à ceux qui veulent faire ce métier que le plus grand des talents c’est l’audace, et qu’il ne faut laisser personne nous blesser sous prétexte qu’il dit la vérité ! Je vous souhaite plein de bonnes choses et Merci !

 

Merci beaucoup et belle continuation

 

Crédit photo : Lou Sarda

Partager: